Publié dans Biotech Info  N° 567 du  10/10/12 –  Rubrique Actualités

Mots-clés : biotech rouges – médicaments – pharmacie – maladies neurologiques – douleur

 

Récompensant l’innovation thérapeutique la plus marquante en termes de santé publique depuis plus de 40 ans*, les Prix Galien de la recherche pharmaceutique ont été décernés le 4 octobre dernier lors d’une belle cérémonie à l’Hôtel de ville de Lyon qui a réuni l’élite de la recherche et de l’industrie pharmaceutiques mondiales.

Le 12ème Prix Galien International, qui élit le « lauréat des lauréats » parmi les gagnants de chaque pays organisateur, a été décerné aux laboratoires Janssen pour l’ustekinumab STELARA® destiné au traitement modéré à sévère du psoriasis. Au niveau national, les lauréats du Prix Galien France 2012 (à savoir la 43ème édition du genre) ont récompensé les innovations thérapeutiques dans trois catégories. Sur le volet recherche, la palme est revenue au Professeur Michel Lazdunski pour l’ensemble de ses travaux de recherche et à l’unité fonctionnelle de thérapie génique sous la direction du Professeur Salima Hacein-Bey Abina. Dans la catégorie Médicaments réservés en thérapeutique hospitalière les lauréats sont les laboratoires M.S.D pour le Bocéprevir (VICTRELIS®) et Janssen pour le Télaprévir (INCIVO®). Enfin, le Genethon ressort lauréat dans la catégorie Médicaments destinés aux maladies rares, thérapies cellulaires et thérapies géniques.

Le Pr Lazdunski a profité du rassemblement de l’élite mondiale de la pharmacie et des biotechnologies pour appeler des ses vœux la recherche sur les maladies psychiatriques et neurologiques qui augmentent avec l’âge. « Dans les maladies du système nerveux la plupart des médicaments existent depuis 15 ou 30 ans, tous ont été découverts sans que l’on connaisse leur mécanisme et les procédures actuelles ne permettraient plus de les mettre sur le marché» a-t-il rappelé, soulignant que ces médicaments ont permis d’enrichir les connaissances sur le cerveau mais que de nombreuses pathologies telles les douleurs incurables (fibromyalgies, douleurs terminales de cancer, etc.) restent orphelines de médicaments et qu’il n’y a pas eu non plus de grandes découvertes pour soigner les affections psychiatriques. « N’arrêtez pas la recherche en neurologie et psychiatrie, travaillez sur toutes ces pathologies terribles » a-t-il clamé à l’oreille des biotech. à l’occasion de la prestigieuse cérémonie qui attribuait les plus grandes distinctions avec son lot de discours convenus. Nathaly MERMET.

 

* le Prix Galien a été créé en France en 1970 par le pharmacien Roland Mehl et a fait des émules en Europe (Allemagne, Belgique, Es­pagne, Grèce, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni, Suisse) puis aux Etats-Unis, au Canada en Israël, à Singapour et bientôt en Chine. Remis pour la première fois à Paris en 1994, il est accueilli tous les deux ans par différentes métropoles internationales (la dernière à New-York en 2010).